J’écris utile

Rendre hommage à une vie dans une biographie : le plus beau métier du monde, mieux, un métier pour moi, fait sur mesure !

Après les trente glorieuses où chacun dans la course à «  l’avoir »,  les années « être » suivront. Mes contemporains agissent dans les associations, répondent généreusement aux campagnes de dons comme le téléthon, la recherche contre le cancer, la reconstruction de Notre-Dame de Paris, les collectes de denrées alimentaires dans les supermarchés. Ils recyclent, transforment, partagent, donnent, bien plus que nos aînés et dans un état d’esprit de collectivité, d’intelligence écologique, d’envie de plus d’humanité. Jamais les pompiers, les soignants, n’ont eu meilleure presse qu’actuellement. On veut être utile.

L’utilité est la qualité essentielle de ce que nous faisons. La reconnaissance par soi-même et par les autres en est la résultante. C’est la raison pour laquelle tant de personnes ont besoin de se sentir utiles, de contribuer à quelque chose, c’est une raison de vivre et une identité. Pour moi aussi.

Je me souviens, lors de ma certification de coach professionnel, nos enseignants nous provoquaient régulièrement avec cette question qu’ils nous invitaient à nous poser : pourquoi voulez-vous faire ce métier, accompagner des personnes en difficulté ?  On n’est pas coach par hasard. La plupart des apprenants de ma promotion répondaient : j’ai envie d’aider, de participer, d’être utile au bien être de mes futurs clients.

J’ai étudié, financé personnellement mes formations. Pour moi, cet effort financier avait la valeur de plus de sens dans ma vie. Les vies  de mes futurs clients nourriraient la mienne. Par la suite, j’ai accompagné plus de 3000 demandeurs d’emplois dans différents types de structures.  S’ils décrochaient un entretien d’embauche, un contrat de travail, ma mission, bien au-delà de mon job, était accomplie. J’étais accomplie avec !

Et puis, alors que j’écrivais déjà pour mon plaisir des romans, des poèmes, des chansons, j’ai vu comme une évidence que les histoires que ces chercheurs d’emploi m’avaient racontées méritaient toutes d’être connues. Chaque vie est un combat, un témoignage, une expérience qui peut inspirer d’autres personnes. C’est alors que le mot biographe est entré dans ma vie.

Je me suis formée à la rédaction de biographies  à l’Académie des Écrivains Publics de France), à l’écriture du réel  chez ALEPH, et aux bases de l’art thérapie (stages à l’IRFAT).  Je me lançais dans l’exercice de guidage de la narration,  de l’enregistrement des entretiens, de la transcription des interviews, de la construction d’une structure rédactionnelle et enfin de l’écrire des récits de vie. Utilement.

Presque toujours, la narration de mes clients les a soulagés, libérés, rassurés, apaisés. Ils ont compris ou digéré certains évènements ou situations, ils ont livré quelques secrets ou fait des confidences au papier.  Pour le philosophe Emmanuel Kant : «  Nous pouvons distinguer deux choses dans un livre ; ce qu’il y a de corporel en lui, le papier imprimé ; et ce qu’il y a de spirituel. »

J’ai réuni mes deux passions, celle des aventures de la vie, les histoires et l’écriture. Tout en aidant. Il reste de mon travail un livre. Quoi de plus concret qu’un livre ? Le livre et la connaissance ont de tous temps été mariés. Le livre, passeur de connaissance, lieu de conservation.  En effet, les lecteurs des biographies d’association ou de particuliers, les récits de voyages que j’ai écrits éclairent sur les parcours révélés. J’écris utile ; rien de plus, rien de moins.

Je dois dire que ce rendez-vous avec l’écriture et la biographie dans ma vie est à la fois une surprise (moi qui étais jugée et estampillée cancre dans ma jeunesse), et une récompense. J’ai suivi le fil de mes envies,  écouté ma petite voix intérieure, et pris au sérieux ma fantaisie. Je me suis prise au mot.

Et coule le flot des mots prenant source dans les lignes de vie de mes narrateurs ! Et dure le plaisir d’un travail à deux,  pour la réalisation de chacun !

Michelle Demarigny

Ma vie O’ top !

Pour faire de votre vie une œuvre d’art.